La première enceinte a été construite par Jean de Chatillon en 1155. Mais la grande partie des remparts actuels a été construite par Garangeau, architecte de Vauban, au 18° siècle.

Il est possible de monter sur les remparts à partir de plusieurs escaliers ou rampes situés à chaque porte. Il faut à peu près une heure pour faire le tour complet, mais vous pourrez descendre ou remonter où bon vous semble.

Plan de Saint-Malo Intra-muros

Votre visite des remparts

 

carte des remparts

De la porte Saint-Thomas à la maison du Québec

En montant au niveau de la porte Saint-Thomas, après le château au-dessus de la plage de l’éventail, vous arriverez juste en face du Fort National1.
Vous longerez l’école de la marine marchande et arriverez sous la tour Bidouane2. Montez, le point de vue est superbe.
La statue à votre gauche est celle de Robert Surcouf3, il pointe de son doigt l’ennemi anglais.

Derrière ce parc et la statue, vous pouvez faire un tour à la maison du Québec4 afin de dire bonjour aux « cousins » d’Amérique.

Du Grand Bé au Bastion de la Hollande

À droite, les îles du Grand Bé et du petit bé5. Vous pourrez y accéder à marée basse, mais attention, dès que la mer monte, elle les entoure. Le courant devient très fort sur le chemin et vous risqueriez de rester prisonnier pour 6 heures. Toujours sur les remparts, vous pourrez déguster une crêpe à la crêperie du corps de garde6. Cette bâtisse était une salle de garde au XVIIè siècle. Les tours de garde étaient faits à cheval sur les remparts. Les chevaux étaient logés dans les écuries, côté rue.

La plage de Bon-Secours7 a une vraie piscine en eau de mer. À chaque marée, l’eau est renouvelée, proposant un bassin avec plongeoir. Cette retenue d’eau évite aux baigneurs d’aller chercher la mer à marée basse.

Vous voilà arrivés sur le bastion de la hollande avec ses canons. Si vous prenez l’escalier dans le rempart à gauche, vous descendrez directement dans la cour où étaient gardés les chiens du guet. Au Moyen Âge, ils étaient lâchés sur les plages à dix heure du soir et jusqu’au matin. La cloche de la cathédrale, Noguette, sonnait, et les portes de la ville étaient fermées. Les chiens protégeaient les bateaux échoués sur la grève. La statue sur le bastion de la Hollande est celle de Jacques Cartier, découvreur du Canada8.

Du Môle des Noires à la place Chateaubriand

Vous arrivez au-dessus du Môle des Noires qui abrite le port. La plage du môle est la préférée des malouins car elle est abritée des vents. Les enfants qui habitent Intra-Muros vont souvent y prendre le goûter après l’école. En face c’est Dinard, le fort La Latte, et l’entrée de la Rance avec la cité d’Alet et le barrage de la Rance.

Vous arrivez au-dessus de l’avant-port (Porte de Dinan9). C’est de là que partent les vedettes pour les balades dans la baie, l’île de Cézembre et le bus de mer pour Dinard. On voit aussi la gare maritime et les bateaux qui partent vers l’Angleterre et les îles anglo-normandes.

Vous êtes au Bastion Saint-Louis, gardé par la statue de Duguay-Trouin10. Le bâtiment qui fait l’angle est la Maison d’Alfeld, demeure de corsaire… une visite s’impose. Vous y découvrirez comment vivaient les armateurs, comment se négociaient le commerce des épices, du café, des soieries, dans une pièce secrète.

La dernière ligne droite des remparts vous ramènera au château en longeant le bassin Vauban11 . Après la Grand’Porte (porte de la Vierge), vous pourrez vous rafraîchir rue de la Soif.

Il ne vous reste plus qu’à redescendre et aller prendre un verre sur la place Chateaubriand12, et pourquoi pas au café de l’univers… mais ne restez pas en terrasse, l’intérieur est une véritable invitation au voyage ou les marins célèbres ont tous laissé une trace.