La cité corsaire, ville natale de Jacques Cartier, de Chateaubriand, de Lamennais, Duguay-Trouin, Mahé de la Bourdonnais, Surcouf et de tant d’autres hommes illustres, vous attend. À travers ses rues, qui ont gardé le pittoresque et le charme de l’ancienne cité, partez à la recherche des souvenirs et vivez l’aventure des marins héroïques de jadis. Imaginez la prudence audacieuse des armateurs et négociants des siècles passés et la ténacité tranquille des bourgeois malouins sur qui reposait la sécurité de tous.

Summer Holiday in Saint-Malo

Création de Saint-Malo

vieux greement histoire saint maloAu VIè siècle, un ermite du nom d’Aaron vivait sur le rocher avec quelques moines qui partageaient leur temps entre la prière et l’évangélisation des populations voisines. C’est là qu’accosta le moine Mac Low. Il fut élu évêque d’Aleth, la cité voisine. Plus tard, les reliques de Malo furent transférées sur le rocher. C’est alors que le rocher d’Aaron fut désigné sous le nom de Saint-Malo-de-l’Isle. Le commerce maritime connait une rapide expansion. Les négociants malouins se lancent dans des entreprises hardies en commerçant avec plusieurs nations maritimes européennes. Dès 1234, des navires sont armés en course contre les anglais.

La République Malouine

En 1590, les habitants, refusant de se soumettre aux ordres d’un roi protestant (Henri IV), tuèrent le gouverneur de la ville et déclarèrent leur indépendance. Ainsi, durant 4 ans, la ville sera une République gouvernée par un sénat. De ces velléités rebelles naquit la devise populaire des malouins : « Ni Français, ni Breton, Malouin suis !». Pourtant en 1594 la cité-état est définitivement annexée à la France.

Ces Messieurs de Saint-Malo

Les négociants malouins monopolisaient la plupart des échanges avec les colonies du Mexique, du Chili et du Pérou. C’est avec la découverte des Amériques et le développement des échanges commerciaux avec les Indes que Saint-Malo prend son envol économique et s’enhardit considérablement. Les armateurs deviennent plus nombreux et des personnages de cette époque font la renommée de la ville. Jacques Cartier découvre et explore le Canada, les corsaires harcèlent les navires marchands et militaires ennemis, tels Duguay-Trouin, puis un peu plus tard Robert Surcouf.
D’autres s’illustrent dans les sciences, tel Maupertuis, ou dans les lettres et la politique comme Chateaubriand.

Les Corsaires

Il faut distinguer la course (les corsaires) de la piraterie. Le pirate est un brigand qui vole à main armée sur les grandes routes de la mer. Le corsaire est un belligérant, qui reçoit mission de l’État pour capturer, en temps de guerre, les bâtiments appartenant à l’ennemi. Nul corsaire ne pouvait sortir sans avoir obtenu, de l’Amiral de France, une « lettre de marque » portant le nom du navire et de son capitaine, le nombre d’hommes d’équipage et de canons.

Après-guerre : Reconstruction de Saint-Malo

reconstitution saint malo À l’occasion du 75ème anniversaire de la reconstitution de Saint-Malo, la ville vous invite à une exposition en plein air qui retrace les dommages que Saint-Malo a subi lors de la guerre 39/45. Vous découvrirez des images (bâtiments, rues, panoramas malouins) avant et après les bombardements de 1944 et des témoignages issus des archives municipales et de fonds privés. Un moment riche d’histoire à découvrir en famille ou entre amis.
Information :
Exposition gratuite
Du 3 juin au 15 septembre 2022
Jardin des Douves, Intra-Muros
35400 Saint-Malo